Bien choisir son matériel pour débuter !

C’est une question que l’on doit se poser dès le début, car elle est essentielle dans la suite que l’on va donner à « notre carrière » de photographe. Je précise que je parle du matériel destiné à la photo et non à la vidéo, car le choix du boîtier et des optiques diffère entre les deux.

Cet article est destiné à vous aider et vous pousser à vous poser les bonnes questions, cela va vous orienter sur le type de boîtier dont vous avez besoin.

Quel boîtier ? Quels objectifs ?

Pour savoir vers quel boîtier et vers quelles optiques se diriger, il faut savoir ce que l’on veut photographier. Il faut donc se poser les bonnes questions. Quels styles de photos aimez-vous ? C’est ce qui va définir quel type de sujet vous allez shooter (des personnes, paysages, natures mortes, etc…). Cela définira vos besoins en matériel. On ne fait pas de la macro avec un grand angle^^.

Commençons par le choix du boîtier.

Il existe différents types de boîtiers, les compacts amateurs et experts, les reflex/hybrides et les bridges qui sont un « mix » entre le compact amateur et le reflex. Il existe également différentes tailles de capteurs, les micros 4/3, les APS-C et les pleins formats (full frame).

Ce qui différencie les compacts amateurs et les bridges c’est l’objectif qui est directement intégré au boîtier et donc non interchangeable. Ils sont généralement moins chers et ils couvrent une large plage focale ce qui leur donne un avantage, mais ne sont principalement destinés qu’aux amateurs occasionnels.

Ce qui nous intéresse ici, ceux sont les boîtiers à objectifs interchangeables : les compacts dit experts, les reflex et les hybrides ou mirrorless. Je fais le choix de mettre dans la même catégorie les deux derniers types de boîtiers, c’est uniquement pour la comparaison avec le compact expert. Ce dernier est plus léger et plus compact que les autres, il est généralement équipé d’un capteur APS-C ou plus petit, mais aujourd’hui on commence à voir des pleins formats dans cette catégorie (chez Sony notamment). Ces boîtiers sont très performants et leur prix peut varier entre moins de 500€ et plus de 2000€ selon le modèle et la marque. On remarque d’ailleurs que les prix varient de la même façon chez les reflex et chez les hybrides selon la taille du capteur et ses capacités. Chez les reflex ou les hybrides, je conseille de se diriger vers des boîtiers à capteur plein format, car la qualité est vraiment meilleure, on remarque d’ailleurs que pour chaque marque, les boîtiers à capteurs plus petits sont souvent moins chers, ce qui n’est pas un hasard. On fait le choix d’un reflex ou d’un hybride notamment su l’on a un beau budget à consacrer à son loisir ou si l’on veut devenir professionnel.

(Je ne souhaite pas m’attarder ici sur les différences entre un reflex et un hybride, car il y a deux écoles bien que les constructeurs se tournent de plus en plus vers les hybrides, car ils sont l’avenir qu’on le veuille ou non.)

Passons maintenant au choix des optiques.

Il y a deux facteurs très importants à prendre en compte dans le choix de l’optique, c’est la plage focale que l’on veut couvrir et l’ouverture du diaphragme (qui se trouve à la base de l’objectif). Il existe des paramètres secondaires comme la stabilisation mécanique de l’optique. Concernant l’ouverture, elle est définie par le F, le chiffre indiqué correspond à l’ouverture maximale que permet l’optique choisie. Les marques ont en général deux gammes d’optiques qui couvrent la même focale, mais où la différence de prix est faite en fonction des matériaux utilisés, de la taille de l’optique et de l’ouverture du diaphragme (plus grande ouverture = souvent plus cher).

Il existe aussi les bagues d’adaptations qui permettent d’utiliser une optique d’une marque avec un boîtier d’une autre. Personnellement, je n’en utilise pas, car je privilégie les optiques de la marque de mon boîtier et également les marques telles que Sigma ou Tamron qui produisent des optiques avec les montures des différentes grandes marques.

Enfin, il est conseillé par tous les photographes qui sont passés par là, de faire le choix d’optiques de qualités au détriment du boîtier si l’on n’a pas le budget pour les deux. Il est très important de garder en mémoire deux choses, la photographie est l’écriture avec la lumière ce qui signifie qu’avec un boîtier de bonne ou moins bonne facture il faut maîtriser son exposition. Tout ce que permet un boîtier en dehors du triangle d’exposition est optionnel, ce n’est qu’un confort à l’utilisation et pour le post-traitement.

Conclusion

Pour choisir son matériel, il faut savoir quel type de sujets on veut shooter…

On doit jongler avec un budget qui n’est pas toujours évident à tenir puisque les prix grimpent très vite.

Pour les budgets moins importants, il faut tout de même prendre en compte ce que l’on veut faire de nos photos. Est-ce qu’on a vocation à devenir un pro, auquel cas il faut peut-être revoir nos priorités, ou rester amateur tout en se donnant les moyens de faire de belles photos.

Des questions légitimes se posent à la suite de cet article… Quel type d’objectif choisir selon l’utilisation ?… Focale fixe ou téléobjectif ?… Où trouver les bons plans ?

Je répondrai à ces questions et bien d’autres à travers les prochains articles et un e-book qui sortira au printemps prochain.

Faites vous plaisir !

Et

…n’oubliez pas que la photo reste un jeu où se mêle notre créativité à la spontanéité du moment capturé.

José

Abonnez-vous pour vous tenir informer et progresser !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s